Perharidy

Je remercie Alan, Camille, Maëlys et Noémie de m’avoir fait découvrir le Centre de Perharidy à travers  leur façon d’en investir les lieux. Voici les films réalisés:

Atelier du mardi 9 décembre

L’idée aujourd’hui est de rendre compte de l’ambiance du lieu, le centre de soin de Perharidy, à travers les voix que l’on y entend et surtout les paroles qu’elles prononcent tout au long de la journée.  Les participants ayant généreusement  et avec plaisir joué le jeu, j’ai effectué un montage de l’ensemble des textes, que je leur ai lu: ils se sont applaudis. Voici donc ce texte, matière très vivante.

Les voix de Perharidy

Bonjour, ça va ? Vous avez bien dormi? Bonjour, bonjour. Bonjour, tu as bien dormi ? Tu viens toujours dans ma chambre le matin ma petite Noémie. Salut ! Salut ça va ? Oui et toi. Ouais. Tu fous quoi ? Je m’habille. Bonjour Enzo, il faut se lever, il est 7h40. Ça va ? Oui, bien et toi ? Bonjour, debout les filles! Bonjour! Debout! A tout à l’heure! Bouge, encore cinq minutes. Oh j’ai envie de rester au lit ! Pfff. Il est déjà 7h45. Elle dort encore ? Oui. Quoi, il est déjà 7h45, pourquoi vous m’avez pas réveillée avant ?

Camille tu peux finir de me lisser les cheveux s’il te plaît ? Salut, tu peux me passer ton mascara? Ton crayon? T’as mis ton lisseur à chauffer ? Toc, toc. Salut. Ça fait toujours flipper quand tu fais ça,  pourquoi tu fais ça ? Pour recourber les cils. Vas-y essaie sur moi pour voir. Mais vas-y, pourquoi tu fais ça t’es folle, ça va niquer les yeux. Bon arrêtez de vous embrasser là, un minimum de pudeur. Oh il arrive. Oui ben fermez la porte. Arrêtez d’en parler c’est embêtant à la fin, on en a marre. Je vais prendre mes médicaments et on y va. Et toi t’as pris tes médicaments ? Oui, moi je les prends pas au dernier moment. Aïe, tu me brûles les cheveux. Va plus doucement. Mais aussi elle utiliserait la brosse ce serait plus facile. Oui mais en même temps c’est pas toi qui le fais. Ben vas-y, passe en rapide. Par contre on n’a plus que cinq minutes. Bon on y va? On y va. Vous pouvez y aller.

Salut. Salut. ça va? Ouais bof et toi? Ouais ça va. On va au p’tit déj’? Ouais vas-y  j’arrive, j’vais prendre mon médoc, j’te rejoins. Ok, à tout de suite. Venez prendre vos médicaments. Bonjour, ça va bien, tu as bien dormi, comment vas-tu ? Rien de particulier ? Non ça va bien.  Tu viens pour tes médicaments ? Oui. Je vais te tirer les oreilles. Bonne journée. Oui à toi aussi. Bon on va p’tit déj ? OK.

Ah le voilà! Tu en as mis du temps. Salut. Salut, ça va? Ouais ça va, tu faisais quoi? J’étais en train de prendre mon médoc, il est où Nathan?  J’sais pas. Moi non plus. Putain y fait quoi? Salut. Ah salut, ça va? Oui et toi? bonjour tu vas bien? Oui ça va, et au fait t’as pas vu Nathan? Non pourquoi? Pour rien.  Ah le voilà! Tu étais où ? Aux toilettes. Ah ok. On y va, allez on y va, j’ai trop faim là. Ouais moi aussi. On se met à côté? Ouais comme d’hab’. Eh, y font quoi Maëlle et Léonie?  J’en sais rien moi, tu sais toi? Non. Et Coline, elle est où ? J’en sais rien moi, j’connais pas sa vie. Ouais, c’est bon, t’énerve pas là. Bon quand on peut y aller? Allez tous les quatre, allez-y. Ah bah enfin.

Tu prends pas de jus d’orange ? Non, ce matin, j’ai pas envie. J’te découpe ton pain. T’as combien de calories ? Non, c’est pas grave, deux crans ça suffit, j’ai pas faim. Et toi, t’es à combien ? 2300. Trois barres s’il te plaît. Merci c’est trop gentil.

Oui, vous avez vu Justin Biber ?

Non, nous on le suit pas tout le temps contrairement à toi. Non mais arrête de te retourner, ça commence à être gavant. Non mais je me retourne pas. Ah et arrêtez de parler de table en table. On peut y aller, on va être en retard. Il est même pas 30. Pfff. Allez Maëlys dépêche-toi de finir ton petit déjeuner. On y va? On peut y aller ? Tout le monde a fini ? C’est bon vous pouvez y aller mais une table par une table. Pfff. Oui. Coline tu m’attends. Attends je vais appeler ma mère.

Rangez vos chambres avant de partir en cours. On va chercher les cartables et on se brosse les dents. Qu’est-ce que tu fous là, tu peux pas te brosser les dents dans ta chambre ? Non, la vôtre est plus grande, elle est mieux. Oui, bon, on y va, Oanelle va nous gronder si on est en retard. Grouille tu vas te faire défoncer. Oh je m’en fous de toute façon on a encore un peu de temps.

Et arrête de toujours nous parler de Justin Biber.

Vas-y on y va? Ouais allons-y. On va avec eux? Ouais. Salut Oanelle. ça va vous? Oui, oui, oui. Bonjour, oui et toi.

Les portables, allez les portables. Allez Maëlle, ton portable. Oui le voilà. Ton portable Camille. Allez, donnez-moi vos téléphones.

Pff on a cours.

Bon moi je vais au collège. Ok. Salut. Salut. Ça va ? Oui. Bonjour Dylan. Bonjour je peux avoir mon emploi du temps de la semaine ? J’ai un mot, mardi je partirai plus tôt d’ici, et mercredi et vendredi je serai pas là. D’accord mais je demanderai au médecin pour avoir son accord. Je pourrai avoir le mot pour le montrer au prof ? D’accord je demande au médecin. Je vais en cours et toi ? Moi aussi. Tu as rendez-vous, il faut que tu ailles en visite médical. Est-ce que je pourrais avoir des béquilles, j’ai mal au genou.

T’as quoi comme cours aujourd’hui? Oh j’sais pas, anglais, maths et d’autres trucs chiants, et toi. Ouais pareil. On se range. Hello, bonjour, allez on y va. A t’à l’heure! On s’verra pas j’ai kiné, ah ok, à c’midi alors, ouais.

On se range, les profs arrivent.

Bonjour monsieur. Bonjour. Bonjour ça va ? Bonjour Corentin. Oui et toi ?J’ai perdu mes lunettes. J’ai mal à la tête. Normal tu n’as pas tes lunettes. Monsieur j’ai kiné à 9h50. Va demander à Oanelle. Attends je viens avec toi. Monsieur ? Oui. C’est bon ? Non. Pourquoi ? Ta baguette est collée de travers. Ok. Bon maintenant kiné. On verra ça jeudi. Ponce ça doucement. Tu l’as collée de travers. Allez va en récré.

Sortez vos cahiers. Vous révisez la leçon et après, contrôle. Bon allez sortez vos crayons, vos calculatrices, contrôles factorisation, quoi c’était pas pour jeudi, bah non c’était pour aujourd’hui, oh merde. Plus un bruit, vous avez deux heures. Je te le prête mais tu écris pas trop avec. Eh tu t’rappelles des trois identités remarquables. Non j’ai pas revu. Putain on est dans la merde. Allez c’est fini, rendez-moi vos copies. J’ai trop envie de partir du cours, je suis fatiguée. J’ai mal à mon genou. Ils voulaient me mettre en fauteuil roulant, je trouve ça dégueulasse. Je suis fatiguée, J’ai encore les yeux rouges.  Il est quelle heure ? Encore dix minutes,  Encore cinq minutes, Deux minutes.

N’oubliez pas, le rendez-vous pour aller manger est dans la véranda. Allez on va manger, hâte d’être à ce soir.

Allez donnez-nous nos téléphones.

Ouais j’m’incruste, vous parlez de quoi, de rien. Pffou. Allez on y va? Quoi déjà? Bah oui. On va au déjeuner. On mange quoi c’midi? Epinards. T’es sérieux? Bah non, frites que c’est! Ah heureusement, j’ai eu peur. Nos plateaux sont pas faits. Bonjour menu RAA s’il vous plaît. De la sauce? Non merci. Qui est de tache ménagère ?Alors de table Noémie, de sol Maëlys, échelle poubelle Corentin. Yes c’est pas moi. T’as pas d’bol toi, t’es d’corvée.

Valérie les clés. Viens on va dans la cour.

T’es moche aujourd’hui. T’es un gros connard. Je t’aime. Moi aussi. Oh il est beau. File ton numéro. Ouep. C’est elle. Ah ok elle aussi elle trouve que t’es beau. Mais ça me soule mais tu le feras quand même alors. Bah oui. Mais en fait t’as rien compris par rapport à l’autre fois. J’ai mal au ventre à cause de toi. Je m’excuse. C’est pas grave…. Mais la prochaine fois je te rends le coup. Bon je vais voir Maëlle. Attends je viens avec toi. Bah il a qu’à s’énerver on va bien rigoler, tiens. Moogly. Mets ta gueule. Grosse couille ! Alors ça, c’est foufoune et kiki ! Tu les vois ?  Arrêtez on va se faire engueuler. Bougez on va être en retard au collège. Pff on a encore cours.

Donnez-moi vos téléphones.

Tu viens?  On va au collège. Je vais au kiné. Au revoir. A tout à l’heure.  T’as piscine à quelle heure ?

Bonjour madame ! Bonjour. Camille t’as rendez-vous en physio à 14h10.  Allez on se range. Allez entrez en classe. Sortez vos cahiers. Collez cette feuille côté cours et faites l’exercice 1 et pour vendredi faites l’exercice 2. Tenez je vous donne l’article de presse sur Hokusai, rangez-le dans le classeur et sortez une copie.

Madame Mailloux, je voulais savoir si vous pouviez m’aider à écrire une lettre à Justin Biber pour qu’il vienne à Perharidy?

Tu commences avec Camille et je vous aiderai. C’est bien les filles, continuez. Léonie Maëlle vous allez au vélo à main et Léa et Maëlys en muscu. Ok. Oui. Non. Oui tiens. Les filles vous vous dépêchez de mettre vos cardios. Commence à pédaler et toutes les 1mn30 je viens augmenter la résistance. C’est bien Camille, t’as gagné deux paliers. Installe-toi Noémie. Hier, Marseille a joué ? Ils ont gagné ? Tu dois être contente. Noémie tu as progressé d’un palier, c’est très bien. Allez il reste encore combien de temps? Cinq minutes, Oh bah ça va. J’ai trop hâte de rentrer chez moi en week-end. Y reste combien de temps ? Cinq minutes. Allez c’est fini vous pouvez sortir. Au revoir à demain. Plus qu’étude et sport et c’est fini.

Oanelle j’ai rien à faire. Bah occupe-toi, j’sais pas moi, j’suis pas à ta place. On peut partir? Non encore cinq minutes. Ok. Salut Oanelle à demain.

Bon on va goûter?

Pas des crêpes, putain pas des crêpes. Allez ras le bol des crêpes. Putain y nous font chier avec leurs crêpes de merde. Tu prends du lait? Non j’aime pas ça.

Venez-voir le couloir a été inondé. Ne vous mouillez pas les pieds, vous pouvez vous faire électrocuter.

Allez on va à la piscine. T’as ton maillot de bain? Oui. Combien de longueurs? Quinze. Bon vous allez faire quinze longueurs et au bout de deux vous faites cinq pompes. OK. File, va chercher ton maillot de bain. Noémie, Ophélia, on va en sport. Allez on va en sport. Super t’es déjà changée. Tu fais sport Co? Non. Je vais en musculation. Bonjour Enzo ça va ? Bien et toi ? On fait du volley. Vous allez vous changer et vous faites cinq tours de terrain. Eh Marie on fait quoi quand on a fini ces cinq tours de terrain? Anfel, tu prends l’échauffement. La tête, on fait des oui, des non, les épaules…

C’est quand qu’on a fini? Bientôt. Allez encore un peu. Allez c’est fini, allez 3-1, dans ta face, eh c’est bon, ça va ah. Au revoir Marie, à demain.

Vous prenez votre douche. Je vais à la douche. Je vais à la douche, ouais moi aussi. Ah putain ça fait du bien l’eau chaude. Ouais tu l’as dit. On va au baby après? Ouais pourquoi pas. J’prends les rouges, moi les bleus.

Allez gamelle, -1…Balle de match. Allez bim dans ton cul. Ouais ça va j’t’ai battu en sport moi.

Maëlys tu vas pas pouvoir aller en musique car ça va être inondé. Qui a musique ? On va mettre la musique vous êtes prêtes ? Vous allez chanter les deux premiers couplets ensemble et Ophélia tu vas chanter le troisième couplet toute seule et les trois autres filles vous faites Mmmmmm en faisant l’air de la chanson. Et ensuite les deux prochains couplets vous chantez toutes les quatre et cette fois Camille tu chantes le sixième couplet et les filles, vous faites mmmmm. Ok. Au revoir à lundi.

On peut avoir nos téléphones?

Bon on retourne au service? Non on reste là. Non on part. Ok on part. Maëlys, Léonie, médicaments. Ok on arrive.

Je vais mettre mon linge à laver.

Comment tu t’appelles ?Maëlla et vous ?Amandine, Léonie et Anfel. Ah Ok .Pourquoi tu vas dans cette chambre ? ll n’y a personne. Si, venez lui dire bonjour si vous voulez. Salut. Salut.

Il est sept heures on va manger. On va bouffer? Ouais. Vous faites vos plateaux si c’est marqué Menu RAA.  Ah dégueulasse, asperges, côtes de belettes. Bon appétit.

Tous dans vos chambres.

On va dans ta chambre, elle est où ta beatbox? Dans l’tiroir, boum, boum, clap…

Claire on voulait savoir si on pouvait être dans la même chambre que Camille ? Vous devez demander à madame Cottonec.

Léa allume la télé. Noémie j’arrive pas à mettre la chaîne. Mdr.

Tout le monde dans sa chambre, il est 8h30 vous allez au lit. Allez au lit on va se coucher !Salut bonne nuit, bonne nuit, bonne nuit, ouais toi aussi. Bonne nuit, je suis crevée. Bonne nuit les filles. Bonne nuit tout le monde.

Ça va? C’est maman. Oui et toi?  Hmmm… Je t’appelle pour te dire que j’ai trouvé ton stage. Oui. Bisous. Je t’aime aussi. Aie confiance en toi.

 Atelier du lundi 8 décembre

 Les verbes de la voix

Inventaire collectif

Chanter- parler- murmurer- marmonner- gueuler- crier- chuchoter- hurler- s’exclamer- siffler- bailler- rigoler- souffler- réciter- bavarder- s’exprimer- communiquer- dialoguer- dire-  décrire- répéter- brailler- prononcer- insulter- critiquer- déclarer- aboyer- se lamenter- s’écrier- chantonner- balbutier- slamer-se taire- bafouiller- discuter- râler- déclarer- adoucir- prier- prononcer- lire- se le dire- demander- élever- critiquer- appeler- jouir- glousser- raconter-tutoyer-vouvoyer- se plaindre- tousser- répondre- rétorquer- pleurer- ronfler- bégayer- zozoter- aimer- adorer- émettre- avouer- mentir

Mentir ne jamais savoir quoi dire de quelle excuse bégayer par peur transpirer de chaleur chaleur de trahison peur de gâcher cette chose chose qui forme notre amitié notre amitié qui est remplie de secrets que l’on veut dire trahir cette personne pour en rendre heureuse une autre puis tout dire et finir par mentir en disant que l’on a gardé le secret.

Maelle

 

Crier c’est comme ça que je parle avec elle je ne parle que de cette manière de toute manière elle ne comprend rien rien ne peut la faire douter même quand elle a tort elle a tort de penser qu’elle a raison elle n’a pas toujours raison et j’ai raison sur ce point là j’espère mettre un point définitif à cette conversation mais ce n’est pas possible car elle pense qu’elle a toujours raison.

Anaïs

 

Murmurer quelque chose à ma meilleure amie dire quelque chose qui ne concerne qu’elle rien qu’elle qui ne concerne personne d’autre qu’elle.

 Emettre un son d’une voix j’ai l’intention d’émettre le son de ma voix sur le point qui m’a touché.

Communiquer est une source de savoirs en communiquant t’apprends des choses tu comprends les histoires familiales ou personnelles je pense que si l’on ne communiquait pas on ne vivrait pas calmement.

Maëlys

 

Jouir de ta présence à mes côtés jouir c’est passer de bons moments avec toi quand je suis avec toi je jouis de bonheur tu éblouis mon cœur.

 Aimer toi la fille que j’aime celle avec qui je rigole je m’amuse j’aime ta présence j’aime sentir ton odeur j’aime ton sourire tes yeux qui me font rire de bonheur j’aime quand on se tient la main j’aime avancer à tes côtés.

 Chanter ça c’est quelque chose qui me détend je chante fort et mal mais j’aime la musique j’aime chanter mais j’aime pas chanter devant les autres alors je chante tout bas pour ne plus qu’on m’entende.

Nathan

 

Chanter ce que je fais tout le temps quand je suis dans ma chambre quand ma mère m’entend chanter elle me gueule dessus quand je chante les musiques de Justin Biber.

 Bégayer je n’aime pas ça je bégaie quand je suis stressée ou énervée ou timide ça me stresse d’entendre mon cousin bégayer quand il parle.

 Slamer j’aime beaucoup ça change de toutes les musiques qu’on écoute dans la journée quand j’entends Ryan slamer je le fixe car je sais à ce moment là tout ce qu’il ressent.

Noémie

 

Chanter c’est comme se détendre se détacher de la vie enlever toutes els peurs les malaises en toi.

 Se plaindre c’est quand on a mal soit externe ou interne le dire tout le temps et le répéter encore encore et encore !

 Vouvoyer les personnes supérieures à nous pour le respect la politesse même les personnes qui nous sont inconnues !

Coline

 

Chanter libère mon caractère mon caractère un peu sévère et souvent en colère et quand je chante je me libère comme le dit mon premier vers et après avoir chanté je me sens plus gai et plus apaisé et comme mon caractère est bien trempé je le fais régulièrement dans la journée.

 Se taire est un verbe un peu sévère qui m’oblige à me taire.

 Insulter mauvaise est l’idée mieux vaut la penser mais pour ceux qui ont envie de se lâcher je leur déconseille vraiment l’idée car après l’avoir fait sévère sera la fessée.

Alan

 

Chuchoter parler avec une petite voix pour que tout le monde n’entende pas notre petit secret chuchoté.

 Raconter c’est parler d’une histoire intime ou culturelle on veut que ça se sache ou pas on raconte ce que l’on veut d’un moment ou d’une histoire.

 Glousser on peut vouloir glousser pour imiter le cochon glousser c’est la rigolade glousser de plaisir de joie et d’impatience.

Enzo

 

Chanter c’est une passion ça permet de m’exprimer ça me calme ça m’apaise ça  me permet de passer de bons moments avec mes amies de partager ma passion ça me permet aussi de m’évader.

 Crier crier quand on est à bout, quand je suis énervée je crie car j’encaisse tout ce qui se passe mais STOP c’est fini je suis à bout et je crie.

 Murmurer je murmure pour ne pas qu’on m’entende le soir quand la lumière est éteinte et que les infirmières de nuit sont passées qu’on fait semblant de dormir on en profite après pour papoter avec ma camarade de chambre on se raconte nos petits secrets et on n’essaie de ne pas se faire choper.

Camille

 

Dire pour se le dire ou lui dire se l’avouer difficile se demander ce qu’il va dire ou ce qu’il va penser dans sa tête.

 Pleurer s’il ne comprend pas ce que je lui ai dit alors après pleurer.

 S’insulter se dire des mots que l’on ne pense pas forcément et faire du mal à un ami ou ce que l’on croyait être un ami s’insulter une chose trop triste

Léa

 

Parler ça me permet de m’exprimer communiquer de partager mes opinions de participer à la vie courante et de dire la fin de mes pensées .

S’exprimer dans la vie il faut s’exprimer il faut rien garder pour soi il faut évacuer tout ce qu’on a dans la tête, le cœur et c’est là qu’on se sent bien.

Ophélia

 

Chanter le soir ça agace mes parents mes parents me disent d’arrêter mais je chante au rythme que je parle et au rythme de la musique à fond mes parents montent mais je ne les entends pas du tout.

Parler en cours en récré à la maison parler tout le temps énerve les gens ils le disent quand on finit de parler.

Souffler les réponses en cours ou en contrôle c’est mal pour certains non mais pour le professeur oui.

Dylan

 

Réciter quelque chose n’est pas toujours facile devant les autres peur de se tromper peur d’être humiliée peur de tout peur tout court.

 Chanter peut permettre e se libérer de toute chose que l’on pense que l’on a vécu que l’on a entendu permet toujours de tout évacuer.

 Répéter peut permettre de comprendre quelque chose d’apprendre quelque chose sans jamais l’oublier ou le garder en tête mais qu’on ne saura jamais redire.

Léonie

 

Crier je l’ai déjà fait et que une fois, fin quoi j’ai crié parce que j’avais mal.

Demander c’est facile il faut juste aller voir les personnes.

Emettre un son c’est très facile il suffit juste de parler.

Corentin

 

Les ateliers avec les trois groupes d’adolescents que j’ai rencontrés ont porté sur les lieux: Inventaire des noms de mon territoire intime, Ecrire le sentiment du lieu  en une phrase d’un seul souffle, Choisir un lieu et l’écrire.

Florence Joué, la professeur, avait travaillé sur ce thème du lieu avec ses élèves en amont de ma venue.  Certains textes ont donc été écrits en classe avant la semaine de résidence. Ils sont marqués d’un astérisque.

Atelier du vendredi 26 septembre

Inventaire des noms de mon territoire intime

La digue/ Arromanches / Utah Beach/ Omaha Beach/ le débarquement/ Belle Ile/ Groix/ Ile de Batz/ le Baby Foot/ la chambre/ Mayorque/ Ibiza/ Saint Eulalia/ Saint Antonio/ Formentera/ Tabac/ Propriano/ La Flume/ la Villaine/  la Turquie/ Biarritz/ Hossegor/ le Surf/ le Cink-Hockey/ Vieux-Vy/ Planquecy/ Domagné/ la canal/ Rennes/ Bayeux

Bayeux mon papa, mon seul moment du mois pour parler avec lui les yeux dans les yeux Ahhh Bayeux.

Rennes ma maman mes mais mon petit lieu que j’apprécie le week-end ma marraine ma maison.

Ibiza les petits plans drague de l’été la chaleur toutes les années l’eau d’une beauté à Ibiza.

 

*La digue de Perharidy

Un lieu qui compte beaucoup pour moi pendant ce séjour, c’est la digue de Perharidy. Là-bas, quand on y va le soir on se vide la tête on évacue tous nos petits soucis de la journée.

On se dit tout. On ne se cache rien devant un cadre magnifique comme ça, l’eau claire, les rochers au bord de l’eau, l’air marin . Notre petit moment de détente après une bonne journée d’école.

Enzo


Inventaire des noms de mon territoire intime

12, rue de Kerhuella, Ploudiry 29800- Collège Val d’Elorn- Abribus- la car- la récré- les cours- le self- le CDI- le sport- les ordinateurs- la rentrée- les vacances- les sorties- Les Landes- Lix et Mix- Lac du Dremec

Quand je vais au collège de Val d’Elorn à Sizun je vais là-bas pour voir mes amis mais surtout pour les cours car on apprend beaucoup de choses.

Les Landes et plus précisément à Lix-et-Mix dans le camping qui s’appelle Le village Center je me sens bien je profite de tout je vais à al piscine la plage faire les jeux dans le parc et surtout me reposer.

A l’abribus j’attends de prendre mon car et en l’attendant mes amis arrivent un par un et quand le car arrive on s’installe tous n’importe où au fond devant à droite à gauche.

*Dans les Landes à Lix-et-Mix.

Ce lieu est magnifique et la plage est belle, je suis allé deux fois là-bas et ça pendant les vacacnes d’été. Il y a des vagues, le sable est doux et la mer est bleue. le camping est bien, les gens sont tranquilles. J’aimerais bien y retourner.

Dylan

 

Inventaire des noms de mon territoire intime

Quimperlé- Moëlan sur mer- Jules Ferry- Bel Air- la digue- le Lézardeau- hall de Perha- chambre de Perha- Frejus- Grotte- Basse ville- ville – Haute ville- Fouesnant- Bannalec- Lorient- Quimper- Mellac- Le Pouldu- plage de Belengenait- La Laïta- Cordier- Aquaparc- La Récré des Trois Curés- Futuroscope- La ville Close

Jules Ferry c’est le lieu où on a beaucoup d’amis où on se dit tout on apprend des bonnes et des mauvaises choses là où on pleure là où on rigole mais qu’on n’oubliera jamais.

Le Bel Air c’est un lieu où on se regroupe entre amis et nous pouvons rigoler sans jamais s’arrêter.

Le cimetière là où on viendra te voir tout au long de notre vie où on te raconte ce qui s’est passé mais sans jamais t’oublier.

 

*Saint-Tropez

J’ai bien aimé le contraste des couleurs avec le orange et rose qu’on ne voit pas souvent sur les maisons et toute cette luminosité grâce au soleil.

La mer, la Méditerranée, a  une belle couleur bleu turquoise, et le phare de couleur orange et jaune tranche dans ce bleu.

Je suis déjà allée à Saint Tropez une fois en vacances, il y a  trois ans avec ma sœur ma cousine et mes parents.

Nous sommes montés dans un yacht, c’était super.

Il y avait plein de  Porsche  et de  Ferrari.

Léonie


Inventaire des noms de mon territoire intime

Les Halles, Bois de Coilemeur, Tiesenevez, Le Lapique, La vallée des enfants, Foch, SuoerU, Casino, la vieille route, sur le pont, Skate Parc, Les amilliettes, Le Drenec, Lac de Plouvorn, Plougourvest (stade de foot), Plouvorn (stade de foot), Les Trois Curés, Parc Astérix, Collège de Kerzourzt, Collège Saint-Joseph, la place de cheval, la mairie, la digue, ma chambre à Perharidy, Plounour-Trez, Brignogna Plage, Plouneventer, Brest, Landivisiau

Landivisiau là où j’ai grandi

Landivisiau là où je vis

Landivisiau là où je ris

Là où je profite de ma famille

La digue là où je me détends quand j’ai un coup de cafard là où je vais me promener quand je suis énervé.

Plouneventer là où habite ma sœur avec mon beau-frère mon neveu et ma nièce là où je vais souvent dormir là où je m’amuse avec mon neveu et ma nièce.

 

*Perharidy est mon lieu préféré car c’est ici que j’ai perdu du poids.

J’ai appris à connaître des gens, des amis qui s’appellent Enzo et Alan,

Enzo a 13 ans comme moi et Alan a 14 ans.

Il y a la digue où je vais me promener quand j’ai un coup de cafard ou quand j’ai besoin de parler à quelqu’un. Quand il faut que j’évacue tous les petits soucis de la journée je vais à la digue marcher.

Quand j’ai une mauvaise nouvelle je me pose sur la digue avec Enzo… et on reste à peu près une demi-heure à une heure.

Enfin bref la digue c’est pour moi mon moment de détente.

En définitif c’est mon lieu préféré…

Nathan

*Fréjus

J’ai choisi comme lieu, la mer de Fréjus, car je connais beaucoup Fréjus, parce que j’y suis née.

La plage de Fréjus me rappelle aussi beaucoup de souvenirs avec mon papa qui est décédé depuis huit ans bientôt. J’y allais tous les jours avec mes parents.

Je la trouve très jolie, elle m’amène au calme, à la relaxation…

Quand on regarde les vagues, on s’imagine sur une belle île, lointaine, reposante…

Je me rappelle que je faisais souvent la sieste sur la plage de Fréjus, j’ai beaucoup de photos prises là-bas.

Chaque été, j’y retourne en vacances et je vais très souvent sur cette plage. Ce lieu est très bien pour moi, il est très bien pour réfléchir, pour prendre l’air, on y trouve beaucoup d’inspiration. L’eau est très belle et très claire. Elle se dégrade du bleu foncé au bleu très clair, c’est magnifique ! et je repense à tous ces moments partagés, surtout avec mon papa !

Maëlle

Atelier du jeudi 25 septembre

Chez ma grand-mère

J’aime tellement ma grand-mère. Elle a tant fait pour nous : il y a douze ans…

Ma mère est enceinte de mon petit frère. J’ai deux ans. Notre maison est en construction. Ma grand-mère nous propose de rester chez elle le temps de la construction. (Nous y sommes restés plus d’un an). (C’est en sorte ma deuxième maison.) Ma grand-mère m’emmène souvent au parc de jeux juste à côté de chez elle. J’ai l’impression d’être sa princesse. Au fil du temps, rien n’a changé, je l’aime, je me sens bien avec elle, elle me fait rigoler. Quand moi et mes parents avons une dispute, c’est chez elle que je me réfugie. Lorsque je vois des photos chez moi de moi et d’elle quand j’étais petite, j’en ai presque la larme à l’oeil .

Le jour de ma naissance, ma grand-mère a eu un accident grave et j’ai failli la perdre. Je l’aime.

Laura.

Le stade de foot

Je l’ai découvert avec ma meilleure amie. Nous y allons pour voir d’autres amis à nous. On y va pour jouer au foot et aussi bronzer quand  il fait beau. On danse, on rigole, on s’amuse, on rencontre d’autres personnes. Comme aujourd’hui, je vais au stade car il y a la fête de la musique et je viens de rencontrer une fille qui a seize ans. Elle me dit qu’elle connaît mon frère. On fait connaissance et maintenant nous sommes comme des sœurs.

Noémie.

Lieu dit Kerouss

C’est mon adresse, je viens d’y emménager. Je me réveille. Le soleil brille, il fait beau, je trouve ça magnifique. J’ai vue sur le Blavet. Je vois les poissons nager dans l’eau, des gens qui font du kayak. Le soir même mon père arrive et puis on décide d’aller pêcher dans le Blavet avec mon frère et on rigole énormément et puis on rentre à la maison. Je marche le long du Blavet et c’est un endroit où je viens réfléchir et méditer quand j’en ai besoin.

Camille

L’Arbre Maison

J’ai découvert cet arbre qui ressemble à une maison avec des personnes de ma rue. Arthur, Antoine, Ewen et moi, on a découvert ce lieu en faisant du vélo, de la trottinette, du roller. C’est un endroit où on parle, on réfléchit. Il y a deux groupes dans notre rue et on joue, on fait la guerre et du coup, on réfléchit à des stratégies. On a des pistolets qui tirent des fléchettes en mousse et c’est drôle, on s’amuse.

On a amélioré cet endroit , on a mis des palettes pour faire des canapés, c’est vraiment chouette. On est entouré par trois murs et les feuilles de l’arbre nous servent de porte.

Maëlys

Terrain de foot de Kergreis

Moi, je me retrouve souvent avec les copains au terrain de foot de Kergreis près de chez moi pour s’amuser et s’entraîner. Un soir après l’école, le mercredi après-midi après les cours, ça dépend de l’emploi du temps de chacun. Le matin à la pause on s’envoie des SMS, et puis on s’arrange pour trouver le bon moment pour se retrouver. Ensuite, je rentre, je mange, puis je me prépare : short, chaussettes, maillot, chaussures, sac, ballon et bouteille d’eau, puis chacun prend son vélo. Une fois là-bas, à cet endroit, on sort le ballon, chausse les crampons, une ou deux passes pour les premiers arrivés en attendant les retardés, et une fois tout le monde arrivé, prêt, et bien échauffés, on commence la partie et puis c’est parti pour un bon moment entre amis. Voilà c’est fini, les gagnants charrient les autres un peu déçus. On se dit au revoir et à plus, pour la prochaine parie qu’on attend tous  avec envie, surtout les perdants qui veulent leur revanche. Le terrain de foot de Kergreis, près de chez moi est un endroit que j’aime pour pratiquer ma passion avec les copains du club de foot de Landerneau.

Alan

Atelier du mardi 23 septembre

Inventaire des noms de mon territoire intime

La plage de Rog-Ven, la plage du Sillon, Combourg, Pau, Les Pyrénées, Saint-Coulomb, Saint-Marquant, La maison des jeunes Bel Air, le parc Bel Air, le barrage, Dinard, Langrelet, La Gentirie, Duguet, Saint-Jean, La Petite, Plancoët, Villebois Mareuil, La Madeleine, L’Abreuvoir, La Dec. , Paris, Rennes, Tours, Les Alpes, Madrid, l’Italie, Dinan, Ptit Galop, Londres, la plage de Perharidy, l’étang Sainte-Suzanne, le port, la Houle, l’Expresso, la taverne Maître Kanter de Saint-Malo, la digue, la cale, le cinéma Vauban, la plage de Beausecours, les rmparts de Saint-Malo, le Triangle.

Langrelet

Après l’école, on rentre à la maison. Je croise Evi, on se regarde, on se comprend tout de suite. Elle me dit : « 23h30, OK ? ».

Ça y est, on y est, dans la petite pièce rien qu’à nous. Les murs sont gris, on a accroché des posters de stars américaines, on amis des coussins sur le parquet qui grince, on a pris des sortes de cagettes pour faire une table basse. On est obligées de se mettre limite à quatre pattes pour y accéder.

Il n’y a même pas de lumière, on est obligé de prendre nos lampes torches pour pouvoir y voir quelque chose. et on regarde els étoiles par la fenêtre.

Des fois, l’été, les parents vont se baigner dans la piscine et on rigole parce qu’ils s’embrassent avec la langue.

 

*L’étang Sainte- Suzanne

L’étang Sainte-Suzanne se situe à Saint-Coulomb. Nous y sommes à quinze minutes à pied de chez moi. J’y vais presque tous les jours.

Il y a un pont qui traverse l’étang. Il y a des bancs, des tables et des cabanes de pêcheurs.

Sur l’eau, il y a des canards, des cygnes. J’aperçois aussi parfois des ragondins quand la nuit approche ou quand il n’y a pas beaucoup de soleil.

Ce lieu compte beaucoup pour moi. C’est là que j’ai mes derniers souvenirs avec mes deux parents heureux. On allait y faire des pique-niques. J’avais deux ans mais je m’en souviens !

C’est aussi là que j’ai connu mon premier amoureux. J’avais sept ans, il s’appelait Maxime. J’étais avec mon papa et ma belle-mère. je me souviens qu’il y avait une nappe à carreaux rouges et blancs posée par terre pour le pique-nique. Nous nous sommes embrassés et nous sommes restés amoureux pendant sept ans.

C’est là que je me balade aussi maintenant avec des mais : avec Johanna, Rémi et Paulo. On fait le tour du lac, on discute, on s’assoit, on fait des photos.

Depuis que je suis à Perharidy, je n’ai plus trop le temps d’y aller.

Léa


Inventaire des noms de mon territoire intime

Tunis, collège Mescoat, collège Le Chêne Vert, Perharidy, la digue, Cobac Park, La Récré des Trois Curés, Penvern, Brest, Guipavas, Landerneau, Rennes, Sarcelles, Morbihna, Ercé, le Moulin de Marsac.

*Tunis

J’y suis allée à mes six ans. j’y ai des origines car mon père est tunisien.

Je n’y suis allée qu’une fois.

Je me souviens d’être allée au marché. Il y a beaucoup de couleurs, de marchandises. Beaucoup d’épices aussi. Il y a des artistes dans la rue, c’est vivant et très animé. Je me souviens d’un dresseur de serpents.

Je me souviens aussi d’une balade à dos de chameau dans le Sahara. Quand le chameau se redresse, cela fait peur car c’est haut !

Je sais parler arabe.

D’un côté je suis musulmane, d’un autre côté je suis chrétienne.

J’ai envie de retourner là-bas et d’y vivre car j’y ai de la famille et je m’y sens bien.

Le Moulin de Marsac

Quand je vais là-bas, je me sens bien car je fais beaucoup de jardinage et de bricolage avec ma marraine.

Elle a un grand terrain, il y a un bois, un moulin, une cascade, une rivière.

On a débroussaillé autour du moulin et on a pris les pierres du moulin pour les amener à la rivière. On a fait un barrage pour que l’eau monte plus haut.

On a désherbé autour de la rivière. On est rentré dans l’eau pour prendre des pierres et avec une brouette, on a ramené les pierres dans le jardin pour faire une terrasse, un muret de un mètre.

On se baigne dans la rivière et on chante avec ma marraine là-bas, on aime beaucoup chanter ; pour rigoler parfois, on chante même de l’opéra !

On a aussi refait toute la cascade, on a en levé els pierres pour la déboucher. Une fois, on a vu des anguilles sous nos pieds filer.

Dans le jardin, avec ma marraine et mon cousin on avait un détecteur de métaux et on cherchait de l’or mais on n’en a pas trouvé, on n’a trouvé que de la ferraille, des grands seaux, des vieilles plaques d’immatriculation, des clés…

On va ramasser des champignons dans le bois. Je demande à ma marraine s’ils sont bons ou pas.

On a aussi au une fois une invasion de limaces, alors on les a toutes ramassées dans un seau et on les a données aux poules ! Il y a plus de vingt poules.

Coline

 

Inventaire des noms de mon territoire intime

Saint- Malo, Collège Duguay-Trouin, plage Bon Secours, le cinéma le Vauban, 36 impasse des Cytises, Montpellier, l’Odysséum, Zenelite, Marineland.

Marineland

Je suis partie à Montpellier chez mon oncle pour mon anniversaire ! je suis aprtie en avion. Mon oncle est venu me chercher à l’aéroport…

Et plusieurs jours ont passé !

Et un jour mon oncle m’a fait une surprise. Au début il ne voulait pas me le dire. Je devais chercher ! Mais je n’avais pas trouvé ! Et il m’a dit qu’on allait à Marineland, le plus grand parc aquatique de France !

Et quand je suis arrivée là-bas, c’était juste génial, merveilleux !

J’étais époustouflée, on a commencé à marcher dans le parc, à voir les animaux, els spectacles étaient waouh !

Après c’était le midi on a fait une pause pour le repas. Et après avoir fini le repas on a continué la suite du parc !

Mon oncle avait pris un rendez-vous pour que je nage avec les dauphins, mais je n’ai pas pu, car il a plu.

Et après venu le soir, on devait rentrer, il commençait à faire tard.

Voilà, c’étai une après-midi géniale !

Ophélia

Atelier du lundi 22 septembre

Inventaire des noms de mon territoire intime

Landerneau- Saint-Sébastien- Kergreis- L’Elorn- Stade Rennais- stade de la route de Lorient- Londres- Angleterre- Big Ben- Picadilly Circus- HArrod’s- Oxford Street- Chelsea Stadium-

Saint –Sébastien, l’école que j’aime bien où j’étudie bien avec les copains.

Kergreis quartier des gens bien aisés mais aussi des racailles à ne pas fréquenter où il vaut mieux ne pas s’approcher des immeubles mal famés et bien rester autour de son petit pâté propriété privée.

Stade de la Route de Lorient en voiture en famille ou entre amis autoroute sortie porte de Cleunay parking de l’ Ecluse une bonne galette saucisse la boutique c’est parti porte 4 tribune Ouest-France un bon match plein d’ambiance la victoire et puis retour à la voiture une petite pause pipi et c’est parti mon quiqui à la maison vers minuit et demi.

Perharidy prison infernale ou rien n’est permis que de l’ennui des gens de mauvaise compagnie rien n’est bon à manger ici merde vivement que je rentre dans mon petit chez moi mais ne vous inquiétez pas les gars je plaisante car là-bas c’est tout sauf ça.

Alan

 

Inventaire des noms de mon territoire intime

République, Poldu, Rennes, Parc, Notre-Dame du Vieux Cours, Colombier, Cinéma Gaumont, Charles de Gaulle, la cour, 37 rue des lilas, Hammamet Beach une plage en Tunisie, piscine Bréquigny, Lorient, Barcelone.

Rennes est une ville que j’aime et je n’arrête pas d’en parler c’est comme une obsession qui tourne autour de moi j’aime ma ville et les autres peuvent me parler d’autre chose c’est une obsession.

Charles de Gaulle est une place qui me fait vibrer car il y a tout à proximité que ça soit le cinéma, le Colombier, le vieux cours etc…Il y a aussi une grande fête foraine que l’on voit depuis le vieux cours.

37 rue des Lilas est ma maison où j’habitais avant on allait jouer, rigoler c’est dans cette rue que je m’amusais c’est une rue que j’apprécie énormément.

 Perharidy est un lieu que j’aime énormément j’aime la digue on peut s’y retrouver discuter. On vient pour se faire aider, on peut plus facilement parler. On trouve des personnes dans le même cas que nous.

Maelys

 

Inventaire des noms de mon territoire intime

Saint-Julien- Stade de foot- Saint-Brieuc- Ploufragan- Les plantes- Plaintel- Les Roser- La grande Métairie- Legaie- Monaco- Jean Moulin- Nice- City- LA chapelle aux Lys- Saint- Malo- Perharidy.

Stade de foot avec mes amis et ma famille j’y vais pour danser jouer au foot rencontrer d’autres personnes rigoler et chanter.

Saint-Brieuc j’y vais pour aller faire du shopping faire du lèche-vitrine croiser des gens.

La Grande Métairie c’est mon ancien collège là-bas j’ai rencontré plusieurs personnes qui sont extraordinaires et j’ai aussi revu des personnes que je n’avais pas vues depuis trois ans.

Perharidy est un lieu que j’adore ici j’ai rencontré des personnes formidables les profs sont très sympas on découvre beaucoup de choses j’y suis allée pour mon problème de poids là-bas nous sommes comme une famille.

Noémie

 

Inventaire des noms de mon territoire intime

Allemagne, Munich, Valence, Espagne, Valencia, Hennebont, Inzinzas-Lochrist, Saint- Jeanne d’Arc, Pierre et Marie Curie, Saint –Félix KErbois, Le Blavet, Saint-Gonnery, Pontivy, Lorient, Lanester, Pérou, Lima, 20 rue des Fleurs, Larmor-Plage, Concarneau, Lieu dit Kerouss, Palavas les Flots, Perharidy, Pouldu

 Munich c’est là où mon père a rencontré ma mère là où je suis née et c’est là qu’habite mon père c’est là qu’il travaille et c’est là qu’il étudie j’ai de la famille qui vit là-bas.

20, rue des Fleurs c’est là que j’habite avec ma mère mon frère et ma sœur c’est là où sont aussi mes animaux.

Valencia j’y ai vécu étant petite mais je suis repartie en France et j’y suis retournée en 2009 je suis restée au moins un an j’y ai habité avec ma sœur mon frère ma mère et mon père j’y ai de la famille qui habite.

Perharidy c’est une centre où des gens viennent se faire soigner pour des maladies des accidents donc en rééducation c’est un endroit où je viens pour réapprendre à manger correctement et à faire du sport j’y ai rencontré des amies géniales avec qui on s’amuse et j’ai des meilleures capacités en cours.

Camille

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s